Posts Tagged compagnonnage poireau

Compagnonnage tomates et poireaux

Changeons de voisins pour les tomates ! Après quelques années en compagnie des courgettes, (sans trop de succès d’ailleurs !), j’ai décidé cette année de les associer aux poireaux ; passons ainsi d’un compagnonnage fruits/fruits à un compagnonnage fruits/racines. Plus profitable je pense, les racines des uns en profondeurs ne gêneront pas les racines des autres en surface, et les confusions olfactives perturberont les nuisibles. De plus, la culture en carré ne se prête pas facilement à la culture des poireaux, ils sont donc installés en rangée pour cette saison. Vous retrouverez l’implantation des planches tomates et poireaux sur l’article saison au potager 2015.

Voisinage favorable (mes associations)

Tomates : Ail, asperge, carotte, choux (sauf rouge et rave), céleris, maïs, oignon, panais, persil, poireau, radis, basilic, capucine, souci, oeillet d’inde,

Poireaux : Asperge, carotte, céleris, fenouil, fraisiers, laitue, oignon, tomate, moutarde, bourrache, capucine

Planches poireaux et tomates

potager-carre-planche-tomates-poireaux-mai-2015

tomates – oeillet d’Inde – soucis – poireaux – ail – laitue

 

Deux planches 1 x 3 et 4m  composées de légumes racines et légumes fruits :

45 plants de poireaux

12 pieds de tomates

12 laitues rouges

1 plant d’ail

3 plants de capucine

2 plants de bourrache

8 plants d’œillets

2 plants d’œillets d’Inde

Les tomates et les poireaux sont installés sur toute la longueur par intermittence : 1 rang de poireaux, 1 rang de tomates, 1 rang de poireaux… Sont installés aux pieds des tomates les œillets d’Inde, qui limitent l’apparition du mildiou, et des salades qui profiteront de l’ombre des feuillages. Aux deux extrémités, on retrouve, capucines pour attirer les pucerons, bourrache pour attirer les pollinisateurs en nombre et repousser les limaces et escargots.

Astuce – planter les tomates

Pour consolider les plants, il faut coucher les mottes de terre sur un lit d’orties dans un trou rempli de terreau. Dans nos régions il est conseillé de supprimer les gourmands qui pompent l’énergie du plant et empêchent la croissance des fruits (pensez à les déposer aux pieds des choux pour éloigner la piéride ; rien ne se perd !).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :