Le potager de la Gare

Mon potager

J’ai toujours vu mes grands-parents et mes parents cultiver leurs propres légumes. Je passe beaucoup de temps les mains dans la terre dans mes parterres de fleurs, et il y a 3 ans je me suis dit : « pourquoi pas un potager ? » L’idée de composer des petites salades fraîches l’été en faisant son marché chez soi m’a convaincu, et c’est une vraie satisfaction personnelle… enfin pour moi ! Après quelques années d’essais fructueux j’ai réfléchi un peu plus sérieusement à l’idée, et me voilà aujourd’hui avec un vrai potager digne de ce nom.

Pourquoi le potager en carré ?

Mon objectif n’a donc jamais été d’avoir un potager industriel où l’on ne consomme que les légumes de sa propre production ! Trop contraignant et trop frustrant en cas d’échec ! Je préférais quelque chose de plus expérimentale, avec une profusion de variétés en petite quantité. Quitte à ne faire que du riz cantonnais avec mes petits pois !
De plus, compte-tenu de mon côté un peu faignant (j’avoue !) et de mon exigence quand à l’esthétisme de mon extérieur, la méthode la plus appropriée me semblait être le potager aux carrés.  Le principe est simple : quelques carrés surélevés divisés en petites parcelles avec suffisamment d’espace entre eux pour y accéder. Outre l’idée de joindre l’utile à l’agréable quant aux odeurs et aux couleurs, il est facile d’entretien et on ne se laisse pas dépasser par l’ampleur de la tâche ; une petite demie-heure devant soit suffit pour venir grattouiller dans un des carrés.

Mes ingrédients pour démarrer

Des heures de recherches sur internet, quelques livres référents, un zeste d’expérience et une grande volonté d’apprendre ont suffit pour démarrer mon potager…  bien évidement sans oublier l’huile de coude !

 

11 commentaires »

  1. Mo said

    En plus, c’est très joli!

    • Dom said

      Merci, justement les hémérocalles je veux les mettre de l’autre côté de la palissade côté rue… elles devraient trancher avec le bordeaux.

  2. Nicolas said

    Bravo dom, c’est très réussi, et si les récoltes sont au rendez-vous, l’huile de coude dépensée en vaut toujours la peine ;), quoi de plus délicieux que de déguster sa propre production.
    Alors il ne te restes plus qu’à remonter encore une fois tes manches et à faire de belle allées.
    Bon courage ;).

    Nicolas

  3. Phil said

    Bravo, ça se fume ?

    • Dom said

      Ah, je te reconnais bien là mon petit Phil ! Je te mets quelques roquettes, laitues et autres feuilles de radis de côté pour le 11, d’ac ?…

  4. jardinagefever said

    Bonsoir,
    c’est super sympa, c’est exactement ce que je veux faire chez moi…pour l’instant je n’ai commencé qu’avec un seul carré comme je n’ai pas beaucoup d’expérience …
    Très bonne soirée

    • Dom said

      Merci… il me reste plus que les chemins à gravillonner. Chaque fois que je bricole un peu dedans, je reviens avec 5 cm de terre noire sous mes sabots ! Surtout à cette saison, c’est une horreur !

  5. dubroca said

    bravo, c’est superbe!!!ça donne vraiment envie!!!et c’est une bonne idée des allées gravillonées!!!

    famille dubroca!

  6. Mathilde said

    Bonjour,

    et merci pour ton site plein de bonnes informations ! Beau travail…!! Il donne envie de s’y mettre à son tour, j’imagine que c’était un des buts recherchés. 🙂

    De mon côté je compte démarrer un potager en carré à Nice. Sur la partie du jardin que je peux travailler immédiatement, je peux installer jusqu’à 4 planches, puis m’étendre lorsque je me sentirai à l’aise… Tout espoir étant permis… 🙂

    Mais nous sommes en septembre et je débute com-plè-te-ment ! J’ai beaucoup parcouru les blogs, mais il me reste quelques questions auxquelles je ne trouve pas de réponse.

    Je suis très pressée et excitée de commencer.
    Envie de faire les choses bien, aussi !

    Voici quelques infos qui peuvent peut-être t’aider à me répondre :
    – La terre de mon jardin a l’air bonne (aspect « couscous »), mon père la suppose argileuse.
    – Elle n’a pas été travaillée depuis au moins 20 ans, jamais arrosée, assez tassée par les passages humains, l’herbe y pousse mais l’été l’a rendue bien jaunie !
    – Je vais devoir enlever un gros tas de cendre resté là plusieurs années, sur lequel on a brûlé régulièrement… Appréhension quant à la qualité de la terre en-dessous.
    – Je souhaite démarrer à partir de graines potagères non-hybrides, donc pas à partir de plants du commerce.
    – Je vais démarrer un lombri-compost car j’ai peur de ne pas avoir assez de compost si je le réalise en bac extérieur… Nous habitons à deux seulement.

    Mes questions :
    – Est-ce qu’il faudrait que je prépare ma terre d’origine (bêchage léger ou en profondeur, semis d’engrais verts d’automne, autre ?) ou bien puis-je immédiatement compléter la hauteur de mes carrés avec ce que tu me conseilleras ?
    – Pour compléter le niveau de terre, puis-je utiliser du fumier de cheval ? De l’engrais « bio » de grande surface ? De la terre des allées ? Autres ? En quelle proportion ?
    – Une fois mes planches réalisées, remplies et quadrillées… Aurais-je intérêt à planter des graines de légumes d’hiver, ou à commencer avec un mélange d’engrais verts ?

    Voici donc…

    Je te prie de m’excuser si je poste aussi ces questions à tes « collègues de blogs » qui pourraient également m’apporter de l’aide pour débuter.

    Un énorme merci pour tes réponses, et pour ton travail sur internet !

RSS feed for comments on this post · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :