Archive for Mon potager

Potager en Juin

1 mois après les plantations, le bilan est plus que positif ; pourvu que cela dure !!!

Les salades, framboises, cassis et groseilles donnent à foison.

Les courgettes atteignent une envergure de 60 cm et les premiers légumes mesurent déjà presque 10 cm.

Les premières fleurs des melons apparaissent, les feuilles commencent à courir et s’échappent des planches.

Les brocolis et choux rouges ont pris du volume et les cœurs se forment.

Les pommes de terre se sont invitées un peu partout dans le jardin, même dans les parterres de fleurs… à suivre

Les capucines, œillets d’inde et sauges fleurs donnent de la couleur au potager, et les soucis et bourraches font leur apparition. La chicorée sauvage est en fleur… et quelles fleurs !

Les premières tomates sont là… encore vertes mais elles sont présentes sur de beaux pieds robustes

Les poireaux se sont bien adaptés au côté de leurs copines les tomates… L’association semble efficace.

Bien hâte de récolter les premières courgettes !!!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Compagnonnage tomates et poireaux

Changeons de voisins pour les tomates ! Après quelques années en compagnie des courgettes, (sans trop de succès d’ailleurs !), j’ai décidé cette année de les associer aux poireaux ; passons ainsi d’un compagnonnage fruits/fruits à un compagnonnage fruits/racines. Plus profitable je pense, les racines des uns en profondeurs ne gêneront pas les racines des autres en surface, et les confusions olfactives perturberont les nuisibles. De plus, la culture en carré ne se prête pas facilement à la culture des poireaux, ils sont donc installés en rangée pour cette saison. Vous retrouverez l’implantation des planches tomates et poireaux sur l’article saison au potager 2015.

Voisinage favorable (mes associations)

Tomates : Ail, asperge, carotte, choux (sauf rouge et rave), céleris, maïs, oignon, panais, persil, poireau, radis, basilic, capucine, souci, oeillet d’inde,

Poireaux : Asperge, carotte, céleris, fenouil, fraisiers, laitue, oignon, tomate, moutarde, bourrache, capucine

Planches poireaux et tomates

potager-carre-planche-tomates-poireaux-mai-2015

tomates – oeillet d’Inde – soucis – poireaux – ail – laitue

 

Deux planches 1 x 3 et 4m  composées de légumes racines et légumes fruits :

45 plants de poireaux

12 pieds de tomates

12 laitues rouges

1 plant d’ail

3 plants de capucine

2 plants de bourrache

8 plants d’œillets

2 plants d’œillets d’Inde

Les tomates et les poireaux sont installés sur toute la longueur par intermittence : 1 rang de poireaux, 1 rang de tomates, 1 rang de poireaux… Sont installés aux pieds des tomates les œillets d’Inde, qui limitent l’apparition du mildiou, et des salades qui profiteront de l’ombre des feuillages. Aux deux extrémités, on retrouve, capucines pour attirer les pucerons, bourrache pour attirer les pollinisateurs en nombre et repousser les limaces et escargots.

Astuce – planter les tomates

Pour consolider les plants, il faut coucher les mottes de terre sur un lit d’orties dans un trou rempli de terreau. Dans nos régions il est conseillé de supprimer les gourmands qui pompent l’énergie du plant et empêchent la croissance des fruits (pensez à les déposer aux pieds des choux pour éloigner la piéride ; rien ne se perd !).

Laisser un commentaire

Planches melons, choux et tomates

Les années précédentes je m’étais cantonnée à associer les différentes catégories de légumes entre elles. Mais pourquoi ne pas sortir des chantiers battus et expérimenter d’autres associations ? Bien combinés, les légumes feuilles, fruits, racines et graines peuvent se rendre de bons et loyaux services au potager ; quand les uns éloignent les parasites, les autres favorisent la pollinisation en attirant les insectes.

Voisinage favorable (mes associations)

Melon : concombre, chou, maïs, tournesol, laitue

Chou rouge : betterave, céleri, cucurbitacée, haricot, laitue, mâche, pois, pomme de terre, aneth, bourrache, camomille, coriandre, menthe, romarin, sarriette, sauge, capucine

Brocolianeth, capucine, romarin, sauge, fève, céleri, camomille, menthe, oignon, origan, pomme de terre, tomate

Tomate : Ail, asperge, carotte, choux (sauf rouge et rave), céleris, cucurbitacées, maïs, oignon, panais, persil, poireau, radis, basilic, capucine, souci

Planche 1 – permaculture melon

choux rouge - maïs doux - melons - laitue - aneth - sauge

choux rouge – maïs doux – melons – laitue – aneth – sauge – capucine

La permaculture consiste à favoriser l’interaction naturelle entre différents éléments, sans perturber plus que nécessaire leur fonctionnement. L’activité des micro-organismes, dont le travail est combiné à celui des vers de terre, participe à la structure naturelle de la terre. Ceci facilite grandement le travail au potager : pas de labour, pas d’engrais, pas de pesticides, pas de sarclage !

Cette planche 1.20 x 1.20 m (permaculture) est composée de légumes feuilles et légumes fruits :

4 pieds de melons

3 pieds de choux rouge

4 laitues rouges

1 plant de maïs doux

1 feuille de chêne

1 plant de capucine

2 plants de sauge fleur

Les melons, placés en bordure de planche, vont s’épanouir au sol jusque dans les allées. Les choux rouges intercalés avec quelques laitues prendront de la hauteur et s’associeront en couleur avec les sauges fleurs. Les pieds de maïs et d’aneth donneront du volume à la planche. Le plant de capucine, quant à lui, attirera les pucerons qui les préféreront aux légumes, et les plants d’aneth et de sauge éloigneront la piéride (papillon) très friande des feuilles de choux.

Planche 2 – choux brocolis

potager en carré - tomates, melon, brocolis

potager en carré – tomates, melon, brocolis, laitues

Cette planche 1 m x 1.20 m est aussi composée de légumes feuilles et légumes fruits :

4 pieds de brocoli

3 pieds de tomate

1 pied de melon

3 laitues rouges

1 plant de capucine

1 plant de sauge rouge

2 plants d’œillets d’Inde

Si les tomates se plaisent au contact des brocolis, il n’en va pas de même avec les choux rouges et raves. C’est pourquoi j’ai choisi de séparer les planches des brocolis, des choux rouges et de différencier leurs voisinages. Les tomates éloignent la piéride au même titre que l’aneth ; les gourmands coupés régulièrement sont déposés aux pieds des brocolis pour leur effet répulsif. Les œillets d’Inde diminuent les risques de mildiou et les laitues profiteront de l’ombre des tomates, du melon et des choux. Le melon, comme dans la première planche, profitera d’une belle exposition et s’étendra dans les allées.

Astuce – planter les melons

Il faut être très attentif à la plantation des melons ; un surplus d’arrosage peut être néfaste au plant. Plantez-les sur une butte, à fleur de sol, de façon à optimiser l’écoulement de l’eau. L’arrosage se fait au pied en évitant au maximum les feuilles. De plus pour augmenter la chaleur et obtenir des fruits bien sucrés, installez des carreaux autour du pied. Dans nos régions proches de la Loire, il est recommandé de tailler les plants afin de limiter la quantité de fruits par pied.

Laisser un commentaire

Saison 2015 au potager de la Gare

Une nouvelle saison au Potager de la Gare ! 

Du nouveau pour cette année, que nous espérons bien plus ensoleillée que les 2 dernières années ; les carrés du potager ont été remaniés et certains se sont transformés en rectangle pour faciliter la culture de certains légumes. Vous trouverez aussi de nouvelles expériences pour les associations de légumes, fleurs et aromates, et l’utilisation du polyacrylamide de potassium pour éviter, ou tout du moins limiter les arrosages.

Structure du potager

Exit les cailloux et les planches !

#potagerencarre #potagercarre #associationlégumes

Potager de la gare et association de légumes

Pratique mais pas pratique ! Outre l’aspect esthétique, leur seul atout était de ne pas avoir de terre colmatée sous les bottes en hiver. Mais à l’usage il était difficile de faire passer la brouette dans les allées, la terre et les mauvaises herbes s’immisçaient entre les planches et les graviers et les allées étaient finalement trop étroites… bref il était tant de changer. Les allées sont maintenant plus grande et attendent d’être recouvertes de pelouse pour un entretien à la tondeuse.

Implantation et planification des cultures

Les carrés ont aussi subit leur petite révolution.

#potagercarre #planchepotager

Implantation 2015 potager de la Gare

Apparition de 2 permacultures pour les pommes de terre et les melons. Les associations sont plus audacieuses et permettent le voisinage des légumes racines et fruits (tomates – poireaux), des légumes fruits et feuilles (melons – choux), des légumes graines et fruits (haricots – concombres)…Vous pouvez cependant retrouver l’ancienne implantation avec les fiches de culture ici : planche 1, planche 2 et planche 3

Les détails des cultures sont à suivre dans les prochains articles, alors restez connectés !

Polyacrylamide de potassium

Lors d’un précédent article je vous avais parlé du polyacrylamide de potassium utilisé en rétenteur d’eau. Mis en terre sous forme de gel au pied des plantes, il permet aux racines de venir étancher leur soif.

#polyacrylamide

Polyacrylamide de potassium – rétenteur d’eau

Sec, il se présente sous la même forme que le gros sel. Au contact de l’eau il absorbe jusqu’à 500 fois son volume en eau et se transforme en gel. Il peut ainsi être conservé à l’abri de la lumière. Le dosage varie selon la composition de l’eau : environ 7g pour 1l c’est très économique ! Le polyacrylamide de potassium a déjà montré ses effets dans certaines de mes jardinières les années précédentes alors cette année je le teste au potager à raison d’une poignée de gel pour chaque plant.

Nous sommes fin mai et la saison au potager de la Gare se présente plutôt bien, il reste encore quelques plants qui attendent sagement leur emplacement, alors en avant les plantations !!!

plants Potager de la Gare

plants Potager de la Gare

Laisser un commentaire

Abandon par forfait !

Les intempéries du printemps ont eu raison des quelques légumes plantés et semés…

Des tomates malades, des aubergines, courgettes, choux, melons et poivrons qui végètent, des radis très fades, des poireaux et carottes qui refusent de sortir de terre et les haricots n’en parlons pas !

Seules les salades se portent comme un charme. Les fraises ont bien donné et donnent encore, quand aux framboises, elles commencent à faire leur apparition…

Bilan de saison très précoce et très frustrant, mais Dame nature en a décidé ainsi… respectons-là !

Laisser un commentaire

Nettoyage du potager

Si le potager était prêt en février, les précipitations permanentes des derniers mois ont fini par abolir tout mon travail de préparation. Une friche géante avait finalement pris lieu et place au potager. Il était grand temps de remédier à l’invasion, et le climat de ce week-end était plus que propice.

Potager début mai

Potager début mai

Lire le reste de cette entrée »

Laisser un commentaire

Saison 2013 au potager de la Gare

Une nouvelle saison qui a bien du mal à démarrer !

Retrouvez un petit aperçu panoramique, vue du ciel. Avoir un amateur de modélisme dans la maison rend bien des services vous ne trouvez pas ?

Ouvrons cette nouvelle page et commençons par remercier tous les visiteurs qui ont profité de ce long hiver pour venir nous rendre visite. Des commentaires et échanges bien sympathiques qui ont permis, semble t’il, de faire avancer le schmilblick chez certains amateurs de potager en carré.

Je suis ravie de constater que mes petites fiches de culture (planche 1, planche 2 et planche 3 ) font mouche ! Pour rappel ces fiches ne sont que des bases et peuvent évoluer en fonction de ce que vous souhaitez avoir dans votre potager. D’année en année, je profite de mes échecs pour les faire évoluer. Certaines sont encore aujourd’hui identiques mais d’autres se sont légèrement étoffées.

Voici l’implantation de mes planches pour cette année et avec elle, quelques changements. 

Planche 1, 2 et 3

Comme tous les ans, rotation des cultures oblige, toutes les planches changent de crèmerie excepté ma lasagne que je garde pour les tomates encore cette année… Je sais, je ne devrais pas mais, la lasagne est gorgée de « bon-mangé » pour mes tomates gourmandes. L’ancienne planche des pommes de terre en haut à gauche laisse place à une seconde planche de tomates… Eh oui, je n’en ai jamais assez en été ! Sans compter ma frustration de l’année passée avec le mildiou qui s’était invité clandestinement ; sans crier gare tous les pieds ont périclité !

Compost

Un nouveau a fait son apparition : des grosse pierres récupérées d’un ancien parterre pour les murs, de l’osier gentiment donné par ma voisine, du compost pris chez un ami jardinier et pour finir, de la pouzzolane pour le côté écologique et esthétique.

Il remplace désormais une plate bande de fleurs qui ne donnait rien depuis plusieurs années. J’avais repéré lors d’une de mes visites sur le net un compost entouré d’une grande jardinière de pierre dans laquelle on pouvait trouver plein d’aromates. Non seulement ce concept permet de camoufler en partie le composteur, mais en plus, placé au centre de la structure, il alimente en permanence la jardinière autour. Des fraisiers vont bientôt rejoindre les abords.

Planche pommes de terre

J’ai longtemps hésité cette année pour les pommes de terre. L’ancien emplacement d’un vieux compost a laissé place à une terre noire bien meuble et toute prête à l’emploi. J’ai donc décidé de la recouvrir de déchets (paillis) et d’y planter les pommes de terre. Mon expérience passée étant plus que concluante pour la culture sous paillis, je la réitère cette année. Un pied de ricin, très bon ami de cette solanacée, viendra prendre place en bordure de planche pour éloigner les nuisibles et notamment les taupes.

Et vous ?

Comment se prépare la saison ?

Laisser un commentaire

Older Posts »
%d blogueurs aiment cette page :