Pommes de terre sous paillis

J’ai planté les premières pommes de terre fin mars, mais pour étaler la récolte, j’ai décidé de ne planter la seconde série que début avril. Mais qui dit : « 2 plantations », dit : »pourquoi pas 2 expériences différentes ! »

Nouvel essai au potager

Dans un premier temps j’ai ameubli la terre de la parcelle concernée. J’ai recouvert d’une couche de 20 cm environ de mulch de pelouse (les premières tontes sont souvent généreuses), de mauvaises herbes séchées (avec le froid de cette hiver, il n’y avait qu’à se baisser pour en trouver dans les parterres) et de broyât (j’avais plein de brindilles provenant d’arbres et d’arbustes divers, et du lierre en pagaille). Le résultat est à la hauteur de ce que j’espérais.

J’ai creusé 2 sillons entre les rangs, pour semer le lin (réalisé en même temps que la plantation… oui je sais, j’ai fait ma fainéante sur ce coup je n’ai pas attendue que la lune soit favorable au semis du lin ! Encore une fois, nul n’est parfait !), et planter les œillets d’Inde et le ricin. Ces derniers sont semés mais pas encore levés ; j’ai d’ailleurs un doute sur le ricin, je ne sais pas s’il va lever un jour…

Ensuite, j’ai planté les pommes de terre ; pas besoin de creuser, je les ai seulement à demi enterré. Ceci devrait nettement faciliter la récolte.

J’ai terminé en refermant le paillis sur les plants. Je dois m’assurer que les pommes de terre restent bien cachées alors, je pense y ajouter une couche de feuilles mortes (un maximum !)

Comme les années précédentes, je planterai quelques pieds de patidou et de potimarron au milieu de la parcelle. Ils n’ont pas le même système racinaire, ni le même développement que les solanacées leurs voisines ; les pommes de terre se développent en largeur et leur récolte en été fera place nette pour permettre aux cucurbitacées de continuer leur développement jusqu’à l’automne. Les semis ont déjà levé, je les laisse encore sous châssis pour qu’ils se fortifient.

J’espère juste que ce mode de culture n’attire pas plus les insectes ravageurs…

Publicités

2 commentaires »

  1. Delphine said

    Très intéressante cette idée de planter quelques courges au milieux des pommes de terre !

    • Dom said

      J’ai déjà fait l’essai plusieurs fois et j’ai eu de très bons résultats que ce soit sur les pommes de terre ou les cucurb’… j’espère juste que ma nouvelle méthode sera aussi efficace !

RSS feed for comments on this post · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :