Jardin en lasagne…

… ou lasagna bed

Une fois n’est pas coutume, mais pour ce sujet je vais faire ma paresseuse en matière d’explication sur le concept ; il existe plusieurs blogs de jardiniers amateurs ou l’origine y est très bien expliquée : mention spéciale pour Graine de Cardamome.

Pourquoi ce choix dans mon potager ?

En agrandissant ma superficie potagère – il me manquait un rectangle de 1m x 4m -, j’ai empiété sur des parcelles ou la terre était très pauvre et très dure. Et l’idée de la retourner ne m’enchantait guère ! Cela faisait un petit moment que j’avais découvert cette méthode plutôt originale, et je me suis dit que l’occasion était trop belle pour tenter l’expérience. Ma fainéantise et mon dos m’ont définitivement convaincue.

Comment j’ai procédé

Différentes techniques sont utilisées alors j’ai décidé d’adopter la mienne : « la-récup’-à-moindre-coût ». J’ai essayé d’utiliser au maximum les ressources de mon « chez moi », en alternant déchets bruns, déchets verts, terre du jardin et en veillant à bien humidifier les couches pour favoriser la décomposition. Pour les matières premières manquantes, et néanmoins toutes aussi importantes, en pleine Sologne, il m’a suffit de me retourner pour les trouver.

Composition :

1 couche de carton

1 couche de branchages (taille de pommiers, cerisier, glycines…)

1 couche de terre sablonneuse

1 couche d’herbes fraîches (mauvaises herbes, défrichage du potager…)

1 couche de feuilles mortes (mon voisin les rassemble soigneusement sur son terrain)

1 couche de fumier de vache (ferme de mes parents)

1 fine couche de terre de jardin (ancien emplacement de pomme-de-terre)

1 couche de foin (ferme de mes parents)

1 couche de terreau universel

et enfin 1 couche de terre bien noire récupérée sous l’ancien tas de compost.

Qu’y planter ?

Je destine ce rectangle aux tomates, piments et autres solanacées du même genre, et comme chacun sait, ces légumes fruits sont très gourmands et ont besoin d’un sol très riche. N’ayant pu récolter les graines l’année passée, je prendrai exceptionnellement cette année des plants sur des marchés locaux auxquels j’associerai des œillets d’Inde et des soucis.

Publicités

5 commentaires »

  1. audrey said

    tu m as donne envie de jardiner…meme si je n ai qu un balcon!

    • Dom said

      Justement cette méthode s’adapte très bien aux balcons… sur des toutes petites surfaces ! C’est ça qui est génial !

  2. leodamgan said

    Je les enlève du potager, moi… Il y en a tellement d’autres à côté que cela ne doit pas trop manquer? Enfin, c’est ce que je me dis…
    Bon week-end,
    Mo

  3. […] une première couche de végétaux bruns… (comment j’ai galéré pour ma première lasagne avec mon sécateur ! ). Idem pour la butte […]

RSS feed for comments on this post · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :